Les CRIA Centres documentaires

  • Les CRIA, centres documentaires

Description

Acteurs incontournables de la professionnalisation des personnes intervenant dans la lutte contre l’illettrisme et pour l’apprentissage de la langue française, les CRIA sont aussi les principaux pourvoyeurs des ressources documentaires spécifiques à ces thématiques.
Plus encore, vous découvrirez dans ce focus qu’ils sont force de proposition et de conseil, animateurs de ces fonds documentaires qu’ils valorisent de différentes manières, toujours dans l’idée de mettre ces ressources au service du plus grand nombre sur les territoires d’Occitanie

Les CRIA Centres Documentaires: la richesse d’un fonds

Un CRIA, c’est un Centre Ressources, et dans « Ressources », on peut commencer (commencer car ce n’est que la première étape !) par entendre Ressource Documentaire. En effet, une des missions des CRIA est de mettre à disposition des différents acteurs éducatifs et de l’insertion socio-professionnelle, de la ressource documentaire sur les thématiques de l’illettrisme et de l’apprentissage de la langue française ou des savoirs de base. Concrètement, ça ressemble à quoi ?

Chaque CRIA dispose d’un lieu, un centre « physique » où la ressource documentaire est disponible sur place ou sur emprunt. Des conseillers ou documentalistes sont là pour aiguiller les recherches, répondre aux questions, accompagner le choix d’un ouvrage… (souvent sur rdv). Certains CRIA ont leurs propres locaux, d’autres sont hébergés chez des partenaires.

Quelle ressource documentaire peut-on trouver dans un CRIA ?

  • Des ouvrages théoriques

    Pour comprendre ce que sont l’illettrisme, le Français Langue Etrangère, l’alphabétisation, les savoirs de base…, quels publics sont concernés par ces sujets, comment aborder les problématiques avec les personnes concernées, réfléchir à sa posture d’accompagnant…

  • Des ouvrages pédagogiques

    Pour accompagner l’apprentissage, à destination des formateurs ou bénévoles, ou des bénéficiaires : des manuels de FLE pour enfants, adolescents, adultes, des ouvrages de grammaire, de vocabulaire, de phonétique, d’alphabétisation, de pratique de l’oral avec supports audio ou vidéo, d’acquisition des savoirs de base, de français sur objectifs spécifiques et/ou professionnels, d’éducation civique, de culture française…

  • Des guides pédagogiques

    Pour accompagner les formateurs professionnels ou bénévoles dans leur pratique et leur approche.

  • Des imagiers et des jeux

    Pour pratiquer le français / les maths / le raisonnement logique… de manière ludique et interactive.

  • Des témoignages

    Livres, films, articles… d’apprenants, d’accompagnants, de formateurs, de bénévoles…

  • Des livres

    ,Romans, BD, revues ou autres, dont certains en français facile.

Eventuellement une sitographie des ressources disponibles en ligne.

Ressources et Territoires (CRIA Midi-Pyrénées) propose des mallettes pédagogiques pour les formateurs, disponibles dans des relais dans les différents départements.

Le CRIA 66 met à disposition du matériel informatique en prêt (valise avec 6 ordinateurs) et un studio web radio et web TV.

N’hésitez pas à prendre rendez-vous et à pousser la porte !

Vous trouverez les coordonnées des différents CRIA d’Occitanie sur la page dédiée de PROFIL.

Logo Crepa

Les publics des centres documentaires

Le centre documentaire du CREPA est à disposition de tous les acteurs de la lutte contre l‘illettrisme et de l’apprentissage du Français du département de l’Aude.
Les acteurs ont la possibilité de consulter et/ou emprunter les ouvrages sur rendez-vous, ou lors des séances d’animation proposées à Carcassonne dans les locaux du CREPA. Ils trouvent aussi des conseils et découvrent des outils variés dans tous les domaines d’apprentissage.

Il facilite les échanges, permet le conseil pédagogique et enrichit les propositions de professionnalisation des acteurs, suite aux demandes exprimées.

Il permet de répondre aux besoins de ressources des acteurs, de proposer des outils diversifiés qui facilitent la prise en compte des besoins des apprenants.

La valorisation d’ouvrages en lien avec les thèmes des séances de professionnalisation permet aux acteurs d’approfondir leurs connaissances.

Qui emprunte au centre documentaire ?

 Le centre documentaire est ouvert à tous les acteurs de la lutte contre l’illettrisme ou de l’apprentissage du français du département.

 Il est cependant principalement utilisé par :

Les opérateurs

Personnes professionnelles ou bénévoles qui coordonnent et/ou animent des ateliers d’apprentissage des compétences de base. Ils travaillent dans des organismes de formation, d’associations de proximité, des centres d’action sociale, des mairies etc…

Les prescripteurs

Personnes qui accueillent, orientent, accompagnent les personnes en difficulté avec les savoirs de base (agents d’accueil, conseillers d’insertion sociale ou professionnelle ; réseaux de l’information jeunesse, des médiateurs ; agents culturels, etc…

En 2021 :

144 personnes ont participé aux sessions de sensibilisation
55 personnes (43 en 2020) ont emprunté 295 ouvrages au centre de documentation

Profils des utilisateurs 

Fonctions 

75% des emprunteurs agissent dans le domaine des apprentissages de la langue française et/ou de la lutte contre l’illettrisme.
16% sont conseillers en insertion sociale et professionnelles
5% sont des coordinateurs ou des responsables
4% sont des travailleurs sociaux

 Statuts 

53% sont des acteurs bénévoles
44% sont salariés
3% autres

Origines géographiques des structures 

60% des emprunteurs ont des actions à Carcassonne ou les alentours
10% à Narbonne
5% à Castelnaudary
15% à Limoux
3% à Lézignan
2% à Pennautier
5% autres

Types de structures 

75% dépendent du milieu associatif
10% des organismes de formation
5% des SIAE
10% autres

Qu’est ce qui est emprunté ?

Les demandes concernent à 88% l’apprentissage de la langue française.

12% des demandes relève de la lutte contre l’illettrisme

Répartition par domaines

Les types de documents empruntés

La majorité des ouvrages proposés à l’emprunt sont des livres et autres documents « papier » (méthodes pédagogiques pour adultes, cahiers d’exercices, cahiers d’entraînement aux certifications…), ainsi que des CD audio.

 Le centre documentaire du CREPA possède également un nombre important de jeux ou d’activités ludiques, permettant les apprentissages avec des adultes. Ceux-ci concernent tous les domaines : oral, écrit (lecture, écriture, grammaire, orthographe, etc), pour tous les niveaux.

 Le centre documentaire est aussi doté de « kits » élaborés lors de séances d’échanges de pratiques sur des thèmes spécifiques tels que : le français du code de la route, la trousse à pharmacie chez soi, connaître le département, les achats, les dangers domestiques, les peintres, etc…Ils sont composés de livrets pédagogiques, adaptés aux besoins linguistiques, de documents authentiques, pour permettre aux acteurs de diversifier les outils pour aborder les sujets traités…

Les utilisateurs peuvent de plus trouver des informations sur des outils numériques adaptés aux besoins et aux niveaux de leurs apprenants : applications, sites, etc…

Avis des utilisateurs

Un questionnaire de satisfaction est rempli par les utilisateurs. Pour 2021, il ressort que :
85% sont globalement satisfaits du centre documentaire
30% souhaiterait un agencement plus espacé pour plus de visibilité
25% demandent des horaires d’ouverture plus élargis

La majorité des « emprunteurs » participent à d’autres actions proposées par le CREPA (séances de professionnalisation ou de sensibilisation) et apprécient la diffusion régulière du bulletin du CREPA « Le Lien ».

 

 

Cria34

Faire vivre la ressource

Concernant la ressource, au-delà de l’action de veille, de la constitution d’un fonds documentaire et de sa mise à disposition aux acteurs, la médiation même de la ressource peut revêtir diverses formes plus ou moins « actives ».

Au CRIA 34, celle-ci s’est déclinée de plusieurs manières tant il y avait conscience que s’il fallait des ressources pour animer des actions d’accompagnement vers la maîtrise des savoirs de base et de la langue , il fallait aussi des actions pour animer les ressources !

Faire vivre la ressource avec des partenaires sur les territoires

Depuis plusieurs années des partenariats avec des médiathèques (Métropole de Montpellier, Agglomération du bassin de Thau), ont permis dans un premier temps de sensibiliser les agents à la problématique des publics en fragilité sur les savoirs de base et la langue française, mais aussi, sur notre conseil, d’enrichir les collections dans ce domaine tant pour les usagers que pour les acteurs qui les accompagnent.

Y accueillir des auteurs pour échanger avec les acteurs de l’accompagnement autour d’un choix d’ouvrages pédagogiques effectué par le CRIA en fonction des besoins recensés sur le terrain, a permis d’impliquer les médiathèques elles-mêmes dans la présentation d’espaces et d’outils en leur sein pouvant servir aux apprentissages dans les compétences de base. Les partenariats entre les structures de formation et de proximité et ces équipement culturels se sont ainsi renforcés. Le territoire étant aussi une ressource précieuse pour l’action pédagogique.

Ce qui fait aussi vivre la ressource : les acteurs du territoire

À travers des « Bla bla pédago » réguliers, le CRIA 34 a proposé aux acteurs de venir partager sur des thématiques ciblées des ressources et surtout les « usages » qu’ils en faisaient. Ainsi, ces rencontres autour de différentes appropriations possibles d’outils et démarches ont permis d’envisager plus facilement la ressource comme une proposition « ouverte », susceptible d’évoluer, en regard des contextes et actions de leurs utilisateurs.

Bla bla pédago « autour des méthodes de niveau élémentaire »

 Faire vivre la ressource à distance, « faire trace »

Le choix de mettre en ligne sur le site du CRIA 34 des rencontres animées par des experts et auteurs invités autour de ressources produites par leur soins a contribué à une meilleure diffusion de celles-ci sur le plan géographique (pour les cantons plus isolés du département) mais aussi en matière d’appropriation (possibilité de revisiter ces moments de partage pour des outils ou démarches plus complexes à appréhender, à transférer dans une pratique).

https://cria34.fr/categorie/ressources/

À l’origine de la ressource : faire ce choix d’en inviter l’auteur.e.

À plusieurs reprises sur l’Hérault, nous avons fait le choix de favoriser la rencontre entre les auteur.e.s d’une ressource et des acteurs de terrain, désireux de la découvrir, ou en ayant déjà un usage.

Farideh Touchard nov 2021 (en visio)

Ce type de rencontre intéresse les acteurs à plusieurs titres. Il permet à ceux qui qui y assistent, bénévoles comme salariés, de découvrir un peu :

  • la face cachée de la ressource : tout le processus d’élaboration, les points de vigilance dans la création des déroulés, activités, consignes d’apprentissage, les phases d’expérimentation auprès des publics, les logiques à l’œuvre dans les progressions, les obstacles rencontrés pour les supports, les contraintes (éditoriales) …
  • « la face cachée » de l’auteur.e d’ouvrages pédagogiques : parfois imaginée à priori « hors sol » par les acteurs de l’accompagnement qui le rencontrent. Or, dans notre thème, il arrive souvent qu’au contraire, tout en ayant pris ce surplomb nécessaire à la conception de l’outil, l’auteur.e soit issu.e justement « du terrain » et qu’il/elle ait une bonne connaissance des publics cibles !

Une connivence «d’intérêt pédagogique » peut alors s’installer avec une meilleure compréhension des paramètres et des choix faits par l’auteur.e dans l’élaboration du matériel. Un réel échange peut ensuite nourrir la rencontre avec d’un côté des participants friands de connaître tout le potentiel de l’outil et de l’autre, l’auteur.e non moins friand.e des retours sur l’outil par celles et ceux qui l’utiliseraient déjà, ou le découvrent.

 

Valérie Vermurie mai 2022 à Montpellier et Béziers

Ce type de rencontre nous paraît intéressant, y compris quand les auteur.e.s semblent moins à l’aise dans l’exercice (le CRIA restant présent en coanimation si nécessaire) car c’est un échange qui permet aussi « d’incarner » leurs œuvres.

Et c’est également une façon de faire vivre cette ressource auprès des acteurs.

 

La mission conseil des CRIA

Dans leurs missions, les CRIA s’engagent auprès des politiques publiques à renforcer leur rôle d’appui technique et méthodologique. La place de référent de proximité est un atout majeur pour les Centres Ressources pour remplir leur mission de conseil et d’accompagnement de tous les acteurs intervenants dans le champ de l’accès aux savoirs de base et/ou de la maîtrise de la langue française. Ainsi, les formateurs d’organismes de formation ou de structures de proximité, les travailleurs sociaux, les prescripteurs, les collectivités territoriales, les acteurs économiques, les partenaires institutionnels et toute autre personne désireuse d’accompagner un public peuvent se rapprocher des CRIA pour être accompagné autour de thématiques spécifiques à leurs besoins.

Le rôle de conseil du CRIA revêt des formes diverses, par exemple:

Choix des ressources

Le fonds documentaire d’un CRIA étant extrêmement riche et varié, l’utilisateur peut avoir besoin d’être guidé dans le choix et le mode d’emploi des ressources. L’expertise du Centre ressources tant sur les publics que le niveau de langue ou le degré d’illettrisme permet un réel accompagnement des acteurs de terrain dans l’expression de leurs besoins et le choix des ressources. Le CRIA saura choisir les outils adaptés au public concerné.

Appui aux formateurs

Les conseils méthodologiques du CRIA accompagnent les intervenants pour un bon déroulement de leurs ateliers. Ils les aident à bâtir des séances pédagogiques qui suivent une progression avec des objectifs précis et qui abordent les quatre compétences nécessaires aux apprentissages : compréhension orale, expression orale, compréhension écrite, expression écrite. Le choix de la ressource permettra une animation adaptée à la demande exprimée et une réponse aux besoins et attentes des apprenants.

Appui aux médiathèques

Au vu de l’accroissement migratoire, de l’augmentation du plurilinguisme et de l’envie de capter le public en difficulté avec les savoirs de base, les rayons « langues » des médiathèques sont repensés. Pour ce faire, CRIA et médiathèques se sont mis autour de la table pour se concerter. L’appui et le conseil des CRIA se sont orientés vers l’acquisition de ressources pédagogiques plus adaptées aux besoins des publics. La réflexion porte aussi sur la mise en valeur d’un fonds existant, initialement destiné à un public de lecteurs très débutants étrangers et français. Les « faciles en lire » en sont un exemple.

 

Les CRIA centres documentaires : de l’animation à la diffusion

Le renforcement des compétences professionnelles passe notamment par l’utilisation d’un outillage pédagogique adapté. La vocation de centre documentaire est donc au cœur des missions de Ressources & Territoires (R&T).

Si notre centre de documentation à Toulouse est bien fourni (plus de 6000 références), il existe deux problématiques majeures autour de la mise à disposition de ces ressources :

  • Une problématique territoriale : comment rendre disponibles des ressources sur les huit départements que couvre R&T (l’ancienne Région Midi Pyrénées) ?
  • Une problématique thématique : quels sont les sujets, les types de supports, les ouvrages, les auteurs, qui susciteront le meilleur intérêt ? Compte tenu de la variété des publics touchés, comment répondre aux attentes de tous ?

Ces questions ont nourri une réflexion autour de la mise à disposition des ressources. D’une part, R&T suit une stratégie de déploiement de ses ressources en département (Les mallettes pédagogiques) et à travers le numérique. D’autre part, une animation continue des ressources doit permettre de faire vivre le fond : le public se l’approprie et apporte également des suggestions qui permettent de l’enrichir.

Les mallettes pédagogiques en département

Le siège social de R&T étant à Toulouse, des partenaires privilégiés appelés « sites relais », dans chaque département de l’ouest Occitanie (Ariège 09 ; Aveyron 12 ; Haute-Garonne 31 ; Gers 32 ; Lot 46 ; Hautes-Pyrénées 65 ; Tarn 81 ; Tarn et Garonne 82) constituent une réponse de proximité. Ces structures assurent l’organisation et la gestion du prêt des ressources pédagogiques que R&T leur dépose : ce sont les mallettes pédagogiques.

Au-delà de la mise à disposition de la ressource, ce projet se singularise par le choix des références : les mallettes sont constituées de supports adaptés et accessibles, notamment pour ceux dont l’expérience dans le domaine de la formation est récente. On compte actuellement 5 mallettes pédagogiques dans chaque département (6 dans le 65). Cela permet de dynamiser l’action en élargissant les connaissances et en enrichissant l’éventail des démarches et des outils qui peuvent être utilisés.

http://www.ressources-territoires.com/acces-aux-savoirs-de-base/les-ressources-les-formations/la-mallette-de-base-du-formateur.php

Les outils distanciels

Ressources & Territoires développe des alternatives distancielles, d’abord par des créations propres (la mallette pédagogique numérique, la trousse à outils repérage,  la création d’outils collaboratifs, le montage d’une plateforme de formation à distance), mais également par ces nombreux partenariats. Citons la participation à la plateforme https://docenstockfrance.org/, qui propose des ressources organisées autour de 10 questions que se posent les formateur·trice·s débutant·e·s en formation linguistique, ainsi qu’un webinaire par mois et un programme de professionnalisation.

La base de données COSOTER est aussi nourrie de nos collaborations et permet un meilleur accès documentaire sur tous les territoires.

L’animation

Ce déploiement n’est cependant pas suffisant pour l’atteinte des objectifs cités. Les publics sont fréquemment en manque de repères dans la prise en main des outils, ou ne savent pas identifier ceux qui leur correspondraient.

C’est pourquoi des temps spécifiques de découverte de nouvelles références sont inscrits dans le programme de professionnalisation des acteurs de la Région. Cela permet, sur chaque département, de favoriser le partage et l’échange de pratiques autour de supports, démarches, outils. Animés par notre chargée d’information-documentation, ils permettent de relancer l’intérêt pour les mallettes pédagogiques et de mettre à jour les ressources proposées. La sortie et la mise à jour de ressources numériques propres fait également l’objet d’une présentation.

Par ailleurs, Ressources & Territoires invite fréquemment des éditeurs ou des auteurs à animer une présentation de leur création. Cela crée des rapprochements avec les acteurs des territoires et permet aussi une meilleure compréhension des documents.
En 2022, divers éditeurs sont venus présenter :
– L’outil en ligne Gerip Compétences.
– Le jeu Republix, autour des valeurs de la République
– Éco’n’home, un jeu pour maîtriser sa consommation d’énergie au quotidien.
– « Apprendre pour s’envoler »

Ces outils gravitent autour des compétences de base et sont intégrables dans des formations linguistiques. D’autres présentations auront lieu prochainement.

C’est à travers des animations continues de ce type que la mission documentaire du centre de ressources est remplie : il nous apparaît indispensable de la faire vivre au quotidien.

 

Logo Ceregard 1

Visibilité des ressources du CRIA : quand le fonds documentaire se fait plus accessible – une démarche du Ceregard  

Du fait de leur fonction de centre de ressources, les CRIA possèdent un fonds documentaire de volume variable à disposition des bénévoles et formateurs en Français Langue Etrangère et savoirs de base du territoire qu’ils couvrent. Ces ressources, (manuels, jeux et autres) sont proposées à l’emprunt de façon gratuite et pour une durée définie par chaque centre.

La crise sanitaire a perturbé bien des habitudes de déplacements ; les visites aux centres de ressources des CRIA n’ont pas fait exception. En effet, ces derniers ont pu constater une chute dans leur fréquentation – par conséquent au niveau de la quantité de documents empruntés – et ce, même après un retour à la normale dans les dynamiques de déplacement et de fréquentation des lieux publics, ou presque.

Se pose alors la question de l’outillage des associations et centres de formations, rôle essentiel des CRIA : comment accompagner les travailleurs de terrain en leur proposant des supports adaptés à leurs pratiques, s’ils ne se déplacent plus pour repérer les nouveautés reçues ? Le constat est fait : si les usagers ne viennent plus au Centre de ressources, il faut que le centre de ressource aille à eux.
Communiquer sur certains supports ou nouveautés dans la lettre d’info mensuelle est bien sûr un premier jalon vers cette visibilité des fonds documentaires dont disposent les CRIA, mais il en faut d’autres.

Le Ceregard (CRIA du Gard) a donc décidé de mettre en ligne le catalogue de ses ressources.
Ainsi, les visiteurs du site internet pourront non seulement prendre connaissance du contenu de ce fonds documentaire, mais également effectuer des recherches par mots-clés pour trouver un document précis.
Un aspect potentiellement décourageant pour l’usager dans son déplacement, est le fait qu’une fois sur place, l’ouvrage qu’il est venu chercher soit indisponible car déjà emprunté. Pour y remédier, le Ceregard a voulu que figure également dans son catalogue en ligne la mention de la disponibilité de chaque ressource, en temps réel. Une façon de donner au fonds documentaire une nouvelle visibilité et également peut-être de susciter un regain d’intérêt chez les formateurs et bénévoles pour la fréquentation d’un lieu tel qu’un centre de ressources, d’autant plus que les modalités sont au choix : une autonomie complète, partielle, ou bien un accompagnement total par l’une des conseillères pédagogiques et techniques du Ceregard.
L’objectif est alors de faire en sorte que le déplacement du public soit motivé par la perspective de l’emprunt d’un outil pratique ou théorique, et que celle-ci soit confirmée, palpable.
Il ne s’agit plus de se rendre au centre de ressources et d’en repartir les mains vides, mais de faire en sorte que le trajet soit efficace, et qu’il se solde toujours par l’acquisition – temporaire certes, mais non moins intéressante – d’un outil pédagogique.

Ce recensement numérique du fonds documentaire est en cours, et la mise en ligne sur le site du Ceregard est prévue pour le courant de l’été 2022.