Retour sur les Journées Nationales d’Action contre l’Illettrisme en Occitanie

Description

Acteurs majeurs dans le déploiement des Journées Nationales d’Action contre l’Illettrisme (JNAI) en Occitanie qui ont lieu tous les ans au mois de septembre, les Centres Ressources Illettrisme Analphabétisme mettent chaque année en œuvre un grand nombre d’animations sur l’ensemble des départements.
Parce qu’elles proposent des solutions aux problématiques de terrain, ces actions sont valorisées par l’Agence Nationale de Lutte contre l’Illettrisme (ANLCI).
Dans ce dossier, les CRIA dressent un bilan d’actions emblématiques menées sur les territoires pour les JNAI 2021, actions qui reflètent la dynamique régionale de cet événement national.

 

Défilé de mode des « Facile à lire »

Le « Facile à lire » est une démarche qui vise à proposer, en bibliothèque et autres lieux de médiation, une offre de lecture pour des personnes qui n’ont jamais vraiment maîtrisé l’apprentissage de la lecture ou qui ont désappris à lire.

L’inauguration de l’espace « Facile à lire » de la médiathèque de Perpignan le 9 septembre 2021 est l’aboutissement d’un travail entamé par le CRIA66 et la responsable du service action et médiation culturelle de la médiathèque depuis plusieurs années.
– L’importance d’ouvrir un lieu culturel à un public qui s’en interdit l’accès ;
– L’organisation de rencontres privilégiées autour des livres dans les locaux dédiés ;
– La médiation nécessaire avec les acteurs linguistiques pour guider vers une lecture plaisir
sont autant d’arguments qui plaidaient pour que cet espace dédié et identifiable prenne toute sa place et son importance dans cette nouvelle médiathèque.

Les journées d’action de lutte contre l’illettrisme 2021 ont été l’occasion de rendre compte de ce travail de persévérance et de l’importance du livre dans tout ce qu’il peut apporter à un lecteur empêché.
L’après-midi a débuté par une table ronde animée par Eric Nedelec et Véronique Joulie de l’Agence Nationale de Lutte contre l’Illettrisme (ANLCI), Céline Ombrabella de la médiathèque et Hélène Girou du CRIA66 permettant dans un premier temps à chacun de rappeler ses missions.

La discussion s’est ensuite portée sur la place des « Facile à Lire » dans l’apprentissage des savoirs de base pour finir sur un échange avec le public autour de l’importance de la médiation et de l’utilité à faire vivre un tel fonds.

Dans un deuxième temps, un défilé de mode des coups de cœur de la sélection automne/hiver de neuf  « facile à Lire » ont été présentés par les salariées du chantier d’insertion « L’Atelier de Pierre » spécialisé dans le tri de vêtements.

Après une présentation des ouvrages sélectionnés par les médiathécaires, Rebecca, Fatima, Sarah et Maria ont choisi deux livres qu’elles ont lus pour ensuite y associer une tenue minutieusement choisie lors de leur activité professionnelle en lien avec l’histoire et les émotions ressenties. Une musique illustrait leur passage.
Ce défilé de mode original fut orchestré par deux comédiennes qui ont su avec brio mettre en valeur les « Facile à Lire » et les participantes.
Quarante personnes ont pu profiter de ce spectacle singulier et insolite qui n’a laissé personne indifférent.
Désormais, nous savons que les « Facile à Lire » appartiennent au paysage de l’apprentissage des savoirs de base et du français.
Ce projet est un bel exemple de médiation, de mise en avant et d’humanité du public concerné.

Cria48

Illettrisme / illectronisme : de quoi parle-t-on ? Quel impact pour les professionnels et les publics ? Quelles pistes de solutions en Lozère ? 

Dans le cadre des Journées Nationales d’Action contre l’Illettrisme qui ont eu lieu du 06 au 12 septembre, le CRIA 48 a invité Aveline Jarry, conseillère technique et pédagogique au CEREGARD pour animer une matinée consacrée à la problématique de l’illectronisme qui s’est déroulée le mardi 07 septembre 2021 dans les locaux du CRIA 48 à Canopé 48 à Mende.

 La crise sanitaire liée à la Covid 19 et les confinements successifs ont renforcé le recours au numérique dans les différents aspects de la vie quotidienne.
Par ailleurs, la dématérialisation massive des services publics, déjà en cours, va concerner d’ici 2022 les procédures les plus utilisées par les particuliers et les entreprises.

Cette transformation va en quelque sorte conditionner l’accès aux droits et aux devoirs administratifs à la maîtrise de l’outil numérique.

Cette évolution, bien que facilitant l’accès aux démarches administratives pour une majorité d’usagers, peut éloigner davantage de citoyens de leurs services publics.

L’implantation du numérique dans tous les aspects de la vie quotidienne aura encore plus de conséquences pour les usagers ayant des difficultés avec l’utilisation des outils numériques : soit par manque d’équipements, soit par difficultés d’usage, soit parce que la zone est mal couverte en réseau internet ou encore parce qu’ils maîtrisent mal la langue française.

Comment accompagner au mieux ces personnes ?

Lors de cette matinée réunissant des acteurs territoriaux de la formation, l’insertion, l’inclusion sociale, des services sociaux et des communes, Aveline Jarry a notamment présenté le partenariat mené depuis mars 2021 par le Ceregard avec la Direction Territoriale de Pôle Emploi (DT PE) pour la mise en œuvre du « Pass numérique » via les « chèques APTIC » ou « chèques numériques ».

Conçue sur le modèle des tickets-restaurant, cette initiative permet à des usagers qui en ont besoin de payer totalement ou partiellement des services de médiation numérique et des heures de formation à l’usage des outils numériques.

Le Ceregard a assuré la mise en lien entre les 5 structures d’accompagnement au numérique disponibles sur le Gard et la DT PE, ainsi que la sensibilisation aux questions d’illettrisme et d’illectronisme, et également la présentation des 21 services financés dans le cadre des Chèques Aptic.

Le Ceregard outille par ailleurs  PE dans le diagnostic, l’accompagnement et le suivi des bénéficiaires. Il s’agit là d’une première expérimentation qui ne demande qu’à se développer et qui est encore trop récente pour un premier bilan.

Ce dispositif de lutte contre l’exclusion numérique arrive en Lozère cet automne. Paul Clavel, chargé de mission « Inclusion numérique et fabrique de territoire » à Lozère Développement, a présenté son déploiement dans notre département. Principalement porté par le Conseil Départemental, le dispositif prévoit au moins 400 chéquiers à venir dans un premier temps.

Les publics cibles, les demandeurs d’emploi, les bénéficiaires du RSA, les mineurs, les étrangers primo-arrivants et les personnes de plus de 60 ans, pourront demander ou se voir proposer une « prescription » pour un carnet de 10 chèques auprès des structures de l’accompagnement social et l’insertion socio-professionnelle (CD, MLI, IAE, MSA, PE…).

Les formations seront dispensées par des conseillers numériques, notamment au sein des Maisons France Service et via l’association Num’n Coop à Mende.

Les modules de formation viseront 4 thématiques : les compétences de base en numérique, l’accès aux droits, l’insertion professionnelle et l’aide à la parentalité.

L’expérience du Ceregard et son partenariat avec le CRIA 48 ont permis d’introduire cette thématique en Lozère à l’occasion des JNAI, favorisant ainsi la mobilisation des partenaires et une meilleure connaissance des dispositifs d’accompagnement des publics, récents et encore peu repérés.

 

 

 

Ligue Enseignement Aude

Actions Educatives Familiales

La rentrée des parents : L’école, le collège… Gérer les emplois du temps, les cartables, les livres… Des animations proposées par CREPA Centre Ressources Illettrisme et Alphabétisation de l’Aude / Ligue de l’Enseignement 11 pour mieux comprendre ce qui est demandé aux parents à la rentrée scolaire…

« Une action éducative familiale est une action menée avec des adultes qui sont aussi parents et pour qui la non maîtrise des compétences de base – parler, lire, écrire, calculer, compter, se repérer – rend difficile l’accompagnement de la scolarité de leurs enfants, les contacts avec l’école, l’accès à des équipements éducatifs et culturels, l’exercice de la parentalité dans toutes ses dimensions ».

Ces Actions Educatives Familiales (AEF)  sont mises en place par les centres sociaux, avec l’appui du CREPA et de l’Agence Nationale de Lutte Contre l’Illettrisme.

Elles ont été proposées du 13 au 28 août 2021 dans tous les centres sociaux de Carcassonne Agglo (Centre Social J. Montsarrat, Carcassonne  –  Centre Social M. Escande, Alzonne –  Centre Social les Capucins , Trèbes  –  Ozanam, Carcassonne –  Centre Social de la Roseraie, Carcassonne  –  Centre Social Max Savy, Carcassonne).

L’entrée d’un enfant dans les apprentissages constitue un moment privilégié pour mobiliser les parents. C’est à partir de cette observation du terrain qu’a pris naissance la démarche des Actions Educatives Familiales (AEF).

Il s’agit de transformer cette « motivation», cette envie de jouer un rôle actif dans la scolarité de ses enfants en une mobilisation vers l’acquisition de la lecture et de l’écriture des parents confrontés à l’illettrisme.

La démarche des AEF vise une transformation positive du rapport à l’écrit des personnes en situation d’illettrisme et un développement de leur maîtrise des compétences de base.

 Les AEF s’adressent prioritairement aux parents en situation d’illettrisme. Au-delà des enfants et des parents c’est la famille dans son ensemble qui peut être concernée par ces actions. Les grands parents, les frères et sœurs peuvent aussi en bénéficier…

Les AEF se déroulent comme suit :

  • Un atelier de présentation avec des supports visuels (diapos) pour présenter les outils de communication avec l’école(carnets de liaison, de correspondance, etc…) et exercice ludique autour de la compréhension des emplois du temps pour apprendre à lire un tableau à double entrée.
  • Un atelier « cartable » autour d’un jeu d’observation, avec des objets divers pour connaître les mots et l’utilisation des fournitures scolaires
  • Un atelier communication enfants / parents.

Malgré une participation moindre cette année, les participants ont beaucoup apprécié les informations recueillies, particulièrement sur l’entrée en 6°, et l’échange avec les animatrices et avec les autres participants.

Certains ont aussi découvert les centres sociaux et pourront désormais bénéficier des autres activités proposées (sorties pour les familles, soutien scolaire, etc…) ; d’autres encore ont été ravis de savoir à qui s’adresser pour une poursuite des apprentissages de base.

Cria 34 3

 

Sensibilisation des acteurs au repérage des publics en fragilité sur les savoirs de base et la langue française

Agir avec le temps

Dans le cadre des  journées Nationales d’Action contre l’Illettrisme, Le CRIA 34 a accompagné différentes actions aux contenus, formes et modalités multiples avec divers acteurs du territoire : émission de radio, sensibilisation autour du repérage, des troubles du langage, de la gestion pédagogique des groupes hétérogènes, interventions avec la banque de France…

Une action en particulier, à destination d’un service public d’orientation, témoigne du nécessaire travail de fond que propose la mission ressource illettrisme alphabétisation sur son territoire, indispensable à l’appropriation de concepts, à la mise en œuvre de plans d’actions concrets et à l’émergence de véritables changements de pratiques : La sensibilisation des acteurs au repérage des publics en fragilité sur les savoirs de base et la langue française.

Le CRIA 34 a été saisi d’une demande émanant d’une variété d’acteurs du Lodévois du Service Public Régional de l’Orientation (SPRO) sur les publics en difficulté avec les savoirs de base et la langue française. Il s’agissait de mieux distinguer les différentes situations de fragilité face aux savoirs de base, mieux saisir les vécus et enjeux pour les personnes, l’impact socioprofessionnel au quotidien, les stratégies de contournements déployées, et de s’approprier quelques indices de repérage et des pistes d’orientation. Nourrie d’échanges, d’exemples de productions des publics et d’illustrations du propos, cette séance a conclu de l’importance d’un accompagnement spécifique et adapté qui renvoie à un enrichissement des  pratiques professionnelles.

 

La MLJ Cœur d’Hérault s’est emparé du sujet, a sollicité le CRIA 34 pour une séance spécifiquement conçue pour ses conseiller.e.s déployés sur Gignac / Clermont L’Hérault / Lodève.

Après un travail sur les représentations en débat mouvant, un rappel de la problématique, le contenu et les échanges se focalisent sur tous les paramètres à prendre en compte dans l’accueil de la demande et dans l’accompagnement d’un jeune en fragilité sur les savoirs de base. Il va s’agir pour l’accompagnant de se mettre au niveau de l’individu, de son rapport aux savoirs, de prendre en compte les autres difficultés ou paramètres d’insertion et les perspectives d’accompagnement.

Cette pédagogie active et participative a produit de réelles prises de conscience pour une mise en action concrète auprès des publics.

De l’analyse de pratiques sur des cas concrets, avec la médiation du CRIA 34 est programmée pour une 3ème séance. Dans l’intervalle, les conseillers expérimentent des actions concrètes qui serviront de matériel pour les échanges. Des simulations et jeux de rôles ancrent les pratiques et inspirent des argumentaires dont témoigne un participant : « je comprends mieux ce que les jeunes ressentent et vivent au quotidien, je mesure les enjeux, je sais quoi faire pour les accompagner».

 

 

 

Logo Ceregard 1

Prise en main et découverte des fiches pédagogiques « Parler Maths »

Comment inclure les compétences en calcul et le raisonnement logique dans les ateliers d’apprentissage ou de réapprentissage du français ?

Présentation et découverte du nouvel outil pédagogique du CEFIL  les fiches pédagogiques «  Parler Maths »,

23 fiches téléchargeables gratuitement organisées en 5 grands domaines

  • Connaissance des nombres
  • Calcul et résolution de problèmes simples
  • Exploitation et gestion des données numériques
  • Mesures et grandeurs
  • Géométrie

Chaque module de fiche se compose de 3 fiches :

  • une pour l’apprenant,
  • une pour le formateur
  • une pour le matériel à utiliser dans la séance.

Un déroulé détaillé, des exercices et des activités contextualisées, et tout le matériel pour une animation réussie ! Un kit pédagogique prêt à l’emploi que chaque animateur/ formateur pourra utiliser avec des apprenants en situation d’apprentissage de la langue ou de réapprentissage de la langue, scolarisé ou non dans leur langue maternelle

«  Parler Maths » est un outil nouveau (janvier 2020) proposé par un organisme de formation parisien (le Cefil).

Les conceptrices des fiches ont testé et testent cet outil chaque jour et s’assurent ainsi de leur efficacité.

En tant que Centre Ressources, Ceregard a été contacté par le CRIA 48 pour mutualiser les connaissances entre professionnels notamment sur des thématiques moins développées en Lozère, il nous a donc semblé naturel de présenter cet outil pédagogique à l’occasion des Journées Nationales de Lutte contre l’Illettrisme (JNAI) 2021.

Cet outil permet d’aborder les mathématiques dans les ateliers d’apprentissage ou de réapprentissage du français de manière progressive et guidée.

Les fiches sont innovantes car adaptables à un enseignement à distance via des groupes whatsapp ou learning app.

Financé par le ministère de l’intérieur dans le cadre du parcours d’intégration républicaine  « Parler Maths » est un outil gratuit et facilement accessible en téléchargement.

Cet outil s’adresse à tout formateur / animateur intervenant auprès des publics en apprentissage ou réapprentissage de la langue.

Les mathématiques sont souvent les grands oubliés des ateliers, soit par manque de temps car les animateurs /formateurs souhaitent privilégier le français écrit et oral, soit parce que l’enseignement des mathématiques est complexe face à des personnes qui n’ont pas toutes les bases du raisonnement logique et des quatre opérations ( difficulté de scolarisation, peu ou absence de scolarité)

Les fiches « Parler Maths » permettent un support clé en main, guidé et simple d’utilisation.

Après un tour de table et une interrogation des participants sur la place donnée aux mathématiques dans les ateliers de réapprentissage ou d’apprentissage du français, les fiches, le livret pédagogique, et les ressources formateurs font l’objet d’uneprésentation.
Une réflexion est menée sur la manière dont chacun a appris la soustraction et comment l’enseigner (beaucoup ont appris la soustraction avec la technique « aller à » qui utilise en fait l’addition)

Les fiches 1.6 « exprimer des quantités avec des fractions simples » et  2.2 « Poser et résoudre une soustraction » ont fait l’objet d’ un atelier participatif.

Dès la sortie des fiches en janvier 2020, les retours ont été très positifs.

De nombreux animateurs / formateurs se sont emparés des fiches pédagogiques.

Lors des JNAI2021, les participants ont été enchantés de cet outil tout d’abord car c’est un outil nouveau dont ils n’avaient pas connaissance, ensuite parce que c’est un outil modulable et progressif qui permet soit de travailler uniquement un élément (par exemple, poser et effectuer une soustraction, lire et interpréter un graphique, calculer des durées, etc…) en fonction de la progression pédagogique, soit d’axer l’apprentissage ou le réapprentissage du français sur l’appropriation des mathématiques et du raisonnement logique pour l’autonomie quotidienne des apprenants.

Les fiches proposent entre 70 et 90 heures d’apprentissage ce qui est un support extrêmement riche pour les animateurs / formateurs.

Plusieurs participants en Lozère ou dans le Gard ont même dit que les conceptrices de ces fiches étaient « des bonnes fées qui apportaient des outils si pertinents, accessible et gratuit ! »

Les fiches sont gratuites et téléchargeables dans leur totalité sur le site du Cefil

https://cefil.org/fiches-pedagogiques-parler-maths/

Elles sont accompagnées d’un livret de présentation téléchargeable :

Le Ceregard a réalisé une vidéo de présentation accessible sur la chaîne YouTube du Ceregard : https://www.youtube.com/watch?v=tEvhIM4CwS0&t=1745s

 

 

La semaine des Journées Nationales d’Action contre l’Illettrisme (JNAI), qui a débuté le 8 septembre par la Journée internationale de l’alphabétisation qui avait pour thème 2021 « L’alphabétisation pour une reprise axée sur l’humain : réduire la fracture numérique », est devenue un événement médiatique récurrent majeur et s’invite à notre agenda pour rappeler que le phénomène de l’illettrisme est encore prégnant et que des bénévoles comme des professionnels s’engagent quotidiennement pour son recul.

Cette année encore, les JNAI se traduisent pour Ressources & Territoires par un programme d’actions qui invite à se rencontrer et à témoigner chacun de notre investissement.

Des actions de proximité précieuses dans ces temps « distanciés »

Dans le Lot, une table ronde inter partenariale à Saint Céré, et une intervention de la Banque de France à Labastide Murat.

Dans le Lot, Ressources & Territoires a organisé, en partenariat avec l’unité territoriale de la Région, deux évènements qui témoignent de l’implication des partenaires sur le département et sur les territoires ruraux : une table ronde interpartenariale à Saint Céré, et une intervention de la Banque de France à Labastide Murat.

Ces rencontres rappellent que des actions de formation s’organisent au plus près des habitants et qu’il appartient à chaque partenaire de le faire savoir auprès des publics concernés. L’action de sensibilisation organisée en partenariat avec la succursale de la Banque de France du Lot s’inscrit pleinement dans une stratégie d’accompagnement et d’aide en direction des personnes en situation de fragilité financière à comprendre et à améliorer la gestion de leur budget au quotidien.

 Dans le Gers, une journée « animation de ressources pédagogiques »

Dans le Gers, Ressources & Territoires a eu le plaisir de reconduire, comme chaque année, sur le département  une journée « animation de ressources pédagogiques » à Info jeunes Auch, site relai. Cette année, les bénévoles du CADA France Terre d’Asile Auch et Isle-Jourdain étaient présents et en grand renfort pour découvrir ensemble de nouveaux outils et supports numériques ou physiques !

 

Copyright Infojeunes Auch

Isabelle Sambardier, formatrice bénévole pour le CADA Auch témoigne :

« Cette animation pédagogique a été particulièrement bénéfique pour la bénévole que je suis. La présentation d’un large panel de ressources me permettra de diversifier et améliorer mes pratiques, notamment grâce à la mise à disposition des mallettes pédagogiques. Par ailleurs, n’étant pas formatrice professionnelle, je ressens la nécessité d’un accompagnement et d’une aide technique. Les échanges permis par ce type d’animation m’aident en cela ».

Des mallettes pédagogiques numériques 

 Le contexte de crise sanitaire, nous invite, depuis plus d’un an, à repenser nos actions et les modalités d’accès aux ressources méthodologiques et pédagogiques. Il s’agit en particulier d’intégrer davantage les technologies digitales (webinaires, dossiers thématiques mis en ligne, lettres numériques…) pour répondre aux besoins et attentes tant actuelles que futures tout en refusant d’entrer dans une relation distanciée.

Ressources & Territoires s’est engagé dans un projet de développement de ressources en ligne et met à disposition des mallettes pédagogiques numériques autour de l’apprentissage de la langue, des savoirs de base, des compétences clés et du numérique.

Ces mallettes ont été initiées dans le cadre des Journées nationales d’action contre l’illettrisme (JNAI) 2021. Une sélection de ressources est directement mobilisable autour d’axes essentiels : connaître les publics, repérer leurs besoins, insérer/orienter, apprendre à lire/écrire/compter, intégrer le numérique en formation !

LA MALLETTE

Retrouvez ce programme de formation dans l’ Agenda professionnel.